Revenir à l’essentiel

sunset-691848_1280

Je ne sais toujours pas comment qualifier ce qui s’est passé il y a seulement sept semaines. Est-ce que je dois parler du décès d’Alice, de sa naissance ou du plus grand drame de ma vie ? Je crois sincèrement que le choix des mots pour décrire la perte d’un enfant est important car ils sont le reflet du sens que l’on veut donner à cette perte. Dans mon cas, je crois que je parlerai désormais du départ d’Alice. Un départ, c’est le début de quelque chose. Les mots décès ou perte donnent un côté trop définitif à la mort et ne laissent pas assez de place à l’idée qu’Alice continue de vivre.

Au-delà du fait qu’elle ne quitte jamais tout à fait mes pensées et qu’elle a une place immense et unique  dans mon cœur, j’aime aussi l’imaginer dans le ciel, au milieu des nuages ou parmi les étoiles, aux premières loges pour admirer les levers et les couchers du soleil, les arcs-en-ciel, les aurores boréales ou les étoiles filantes. J’ai toujours aimé regarder le ciel car je suis fascinée par son immensité et par tous les spectacles qu’il nous offre. Mais aujourd’hui, quand je regarde le ciel, je pense à Alice et je me souviens des neuf mois de bonheur pendant lesquels je l’attendais et la sentais vivre à l’intérieur de moi.

Aujourd’hui, j’ai envie – et j’ai besoin – de vivre tout en douceur. Je ne veux plus m’encombrer de pensées négatives. Je sais pertinemment que le quotidien et son lot de petits soucis m’empêcheront parfois de rester positive mais je m’efforcerai toujours de me recentrer sur ce qui m’importe dans la vie.

Aujourd’hui, seulement sept semaines après avoir cru ne jamais pouvoir me relever et revivre normalement, je peux dire que je vais mieux. La tristesse que je ressens par moment ne m’envahit plus comme au début. Elle est devenue plus douce, elle vient puis repart en me laissant à chaque fois un peu plus forte. Et j’aime presque sa compagnie car elle m’aide à ne pas oublier. C’est pour cette raison je pense que je l’accepte plus facilement. Je suis vraiment étonnée par cette capacité que j’ai eue de me remettre du grand bouleversement psychique que je viens de vivre. Je me sens juste légèrement différente.

Aujourd’hui, j’ai décidé de revenir à l’essentiel, notamment en faisant à mes amis une plus grande place dans ma vie car j’ai aujourd’hui plus que jamais envie de partager de beaux moments avec eux. L’éloignement géographique et la vie quotidienne m’avaient presque fait oublier à quel point ils sont importants pour moi. Je m’aperçois aujourd’hui que je n’avais pas assez pris la mesure de la chance que j’ai d’être entourée de personnes aussi attentionnées et aimantes. Je leur serai à jamais reconnaissante du soutien et de la gentillesse dont ils ont su faire preuve à mon égard. Bien sûr, je n’oublie pas ma famille, notamment mes parents et mes cousins, qui ont été présents pour moi les premiers temps après le départ d’Alice et sans qui il aurait été encore plus difficile de faire face. J’ai pu me confier à eux, ils m’ont écoutée et ont même parfois pleuré avec moi. Ils ont su me réconforter par leurs paroles, en me serrant dans leurs bras ou tout simplement en me faisant rire. Je les remercie du fond du cœur d’être comme ils sont.

Revenir à l’essentiel, c’est plus simplement savoir partager de jolis moments avec des inconnus, comme par exemple sourire à un vieux monsieur dynamique au supermarché quand celui-ci vous dit, plein de joie de vivre et de candeur, qu’il change régulièrement de marque de café car il aime voyager. Revenir à l’essentiel, c’est enfin se poser les bonnes questions sur le sens de la vie et réfléchir à ce que l’on peut faire pour la rendre plus belle pour nous et pour les autres.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s